Témoignage : Le cap des 3 mois

Nous avons tous passé différents cap qui ont rythmés la croissance de nos enfants. Certaines l’attendent encore d’autres en ont déjà cumulés plusieurs. Voici le récit de Justine jeune maman de 32 ans, qui elle vient de passer son premier cap.
 » Lorsque je dis 3 mois, je ne parle pas des 3 mois de grossesse, mais bien du cap des 3 mois de bébé. Pour moi lorsque bébé a passé ses 3 mois j’ai sentis que je franchissais un cap. »

Que s’est-il passé à ce moment précisément.

 » L’arrivée de mon 1er enfant fut un réel chamboulement. J’avais l’habitude de beaucoup sortir et dans mes folles journées, prendre un sandwich sur le pouce et un formage blanc comme repas du soir ne me dérangeait absolument pas.

Je ne dirais pas que je vivais façon adolescente qui jette ses vêtements par terre après s’être changée, mais bon avouons que c’était presque ça.

J’ai donc eut l’impression lorsque mon 1er enfant est venu au monde, d’avoir une montagne à gravir. Cette montagne représentait l’ensemble des choses que j’avais à faire et j’avais un mal fou à prendre d’assaut cette montagne.

Ma priorité était bien sur, de prendre soin de ce petit bout venu au monde, donc je vous laisse imaginer dans quel état était ma maison, je ne savais plus par quel bout prendre les choses.

Je me disais, il faut que je m’alimente correctement puisque j’allaite, donc je passais un temps fou chaque jour à cuisiner équilibré tout en m’occupant de bébé, ce qui avec mon organisation, ne me laissait pas une seule seconde pour m’aérer l’esprit. Je vivais donc dans une maison dont la pile de linge allait atteindre le plafond, je ne prenais ni le temps de m’habiller joliment et encore moins le temps d’un quelconque soin esthétique. J’étais une véritable catastrophe en robe de chambre.

Il m’a donc fallu 3 mois pour réussir à trouver un rythme, une force et surtout une organisation qui tienne la route et qui me permette d’être présente sur tous les fronts.

Je reprend les choses en main

La première des choses a été de faire une TODO list (d’ailleurs je vous laisse ici la méthode qui m’a aidée). J’ai étalé sur la semaine la somme de taches à accomplir afin de les répartir de manière homogènes. C’est l’élément clef qui a enclenché tout le reste. J’ai pris conscience qu’il me fallait aussi du temps pour moi, histoire de recharger les batteries et j’ai arrêté d’être aussi exigeante vis à vis de mon alimentation. Manger équilibré ok mais avec des recettes faciles et rapides. J’ai lâché du lest de ce coté là, manger la même chose 2 jours de suite n’est vraiment pas un drame.

Le fait de mieux m’organiser, moins cuisiner et bonheur suprême mon petit bout a commencé à faire ses nuits à 3 mois m’ont littéralement sauvés la vie. C’est clairement le temps qu’il m’a fallu pour arrêter de tâtonner et d’agir dans l’urgence. J’avoue qu’avec un bébé de cet âge, je ne me vois pas reprendre le travail. Je n’imagine pas faire toute cette somme de travail, tout en me ménageant, après une journée de boulot.

C’est donc décidé en ce qui me concerne j’opte pour un congé parental et une reprise à 50% et advienne que pourra.  »

 

Publié par:

Magalie

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas diffusée. zone à completer spécifiée (required):

Back to Top